top of page

Qi Gong

Une gymnastique pour le corps et l'esprit

Femme chinoise dans une posture de Qi gong

Le Qi Gong, littéralement « travail du Qi » ou « travail du souffle vital » est une forme de gymnastique douce très ancienne développée notamment par les anciens taoïstes dans leur quête de longévité et de préservation de la santé. A l’heure actuelle, le Qi Gong est pratiqué quotidiennement par des millions de chinois que l’on peut observer accomplir leurs mouvements dans les parcs publics, dans les rues et quelquefois même sur leurs lieux de travail.

Pratique issue des âges les plus reculés, le Qi Gong a traversé les siècles et donné naissance à un foisonnement de styles, d’écoles et de variantes. Les enseignements les plus anciens sur le Qi Gong qui nous sont parvenus à ce jour dateraient de la période des Royaumes Combattants (-474 à -221). Ils ont été découvert dans les années 1970 dans une tombe datant de la dynastie des Han (-168) sous la forme d’une bannière de tissu de 100 mètres sur 50 mètres représentant des hommes et des femmes dans diverses positions de gymnastique.

Bien qu’il existe une multitude de Qi Gong, tous ont en commun quelques principes de base : la maîtrise du mouvement (lent, fluide, détendu), la maîtrise de la respiration (lente, naturelle, synchronisée avec les gestes) et la maîtrise de la pensée, la concentration, qui guide l’énergie vitale.

Inspirés par l’environnement naturel qui les entourait, les anciens chinois ont également développé des séries de mouvements basés sur l’observation du monde animal. Ainsi, certaines postures s’appellent poétiquement « l’envol de l’hirondelle », « le souffle du crapaud de lune » ou encore « le cerf écoute la forêt ». Toutes les postures visent à apporter des bénéfices thérapeutiques, incluant l’amélioration des fonctions des organes et des viscères, le renforcement des articulations et des muscles et l’apaisement de l’esprit et des émotions.

La sédentarité est aujourd’hui considérée comme l’un des maux de notre civilisation, représentant un facteur de risque majeur pour la santé. Les anciens avaient déjà bien compris le rôle essentiel que jouait l’exercice physique pour la préservation de la santé et la longévité.

Ancré sur les mêmes théories fondamentales que la médecine chinoise, à savoir le Qi, le Yin et le Yang, les cinq mouvements et le concept des méridiens, le Qi Gong permet d’harmoniser les énergies corporelles pour soulager maladies et douleurs, renforcer les fonctions des organes et apaiser l’esprit.

bottom of page